Archives des étiquettes : Madjer

Mohamed Hattab : « Je n’ai jamais dit que c’est le peuple qui avait limogé Madjer… »

Le ministre de la Jeunesse et des Sports, Mohamed Hattab : « Je n’ai jamais dit que c’est le peuple qui avait limogé Madjer.  On étudie la possibilité de présenter un dossier commun avec le Maroc et la Tunisie pour accueillir la Coupe du monde 2030… »

Le minister s’est exprimé hier devant les médias où il est revenu sur le récent limogeage de Rabah Madjer de la tête de la sélection nationale par les membres du bureau fédéral. Le ministre a tenu à faire une mise au point pour expliquer que jamais il n’avait déclaré que c’était le peuple algérien qui avait renvoyé l’ancien joueur de Porto de son poste:

« Écoutez, je tiens à préciser une chose. Je n’ai jamais dit que c’est le peuple qui avait limogé Madjer de son poste de sélectionneur national. J’ai seulement dit que le peuple, où je vais, me parle de football et s’inquiète de l’avenir de sa sélection. Pourquoi alors faire de fausses interprétations? Et surtout dans quel but? Moi, je suis quelqu’un de sincère et je le resterai tout au long de ma vie, mais il faut reproduire mes déclarations telles qu’elles sont et ne pas fausser leur sens. »

Pour la possibilité de présenter à la FIFA un dossier commun avec le Maroc et la Tunisie pour l’organisation de la Coupe du monde 2030, le ministre a declaré:

« On étudie la possibilité de présenter un dossier commun avec le Maroc et la Tunisie pour accueillir la Coupe du monde 2030. Nos trois pays disposent d’infrastructures sportives qui nous permettent d’accueillir un tel évènement planétaire. En tout cas, de notre côté, on étudie sérieusement cette possibilité. »

Pour les Jeux Méditerranéens de Tarragone, Mohamed Hattab a tenu à défendre les athlètes algériens, malgré une 15e place au classement final de l’Algérie.

« Nos résultats à Tarragone ne sont pas catastrophiques. Je pense que notre participation à ces jeux n’a pas été catastrophique. Nos athlètes ont donné le meilleur d’eux-mêmes et vont gagner en expérience, en prévision des prochaines échéances »

Pour les prochaines Jeux méditerranéens d’Oran 2021, le minister a ajouté:

« Je peux vous dire qu’Oran sera prête à accueillir cet évènement.  On mettra tous les moyens pour donner la meilleure image possible de notre pays. »

Publicités

E.N : Enfin… Limogeage de Madjer (Vidéo)

Madjer-Zetchi

Le ministre, Mohamed Hattab, ça a été un devoir de prendre une telle décision…

Le ministre de la Jeunesse et des Sports, Mohamed Hattab, a confirmé, aujourd’hui, le samedi, 23 juin 2018, le limogeage du sélectionneur national, Rabah Madjer.

Pour cela, il a declaré:

« Ça a été un devoir de prendre une telle décision car il s’agit de l’équipe nationale. C’est un ancien grand joueur, une grande école de football algérien mais en ce qui concerne l’entraînement,  ça ne lui a pas réussi. »

E.N : Zetchi veut convaincre Madjer de démissionner

Madjer-Zetchi

Rabah Madjer réclame la totalité de son argent jusqu’à la fin du contrat…

Maintenant que le Ramadhan a pris fin ainsi que l’Aïd, la FAF se met sérieusement à penser à l’avenir de l’Équipe nationale. La dernière défaite du onze national à Lisbonne, le 7 juin, a poussé les responsables de la fédération, notamment le président Kheïreddine Zetchi, à se séparer des services du sélectionneur Rabah Madjer, pour mauvais résultats et travail insuffisant. Le limogeage de Rabah Madjer n’a pas été annoncé officiellement, mais il le sera dans les prochains jours, dans le cas où il persiste à s’accrocher à son poste. Une source proche du président Zetchi nous a révélé, après le match du Portugal : «Le président s’attendait à la démission de Rabah Madjer et son staff, mais grande fut la surprise du président lorsqu’il a appris que Madjer s’accrochait à son poste et refusait de partir. Il a été surpris aussi d’apprendre que pour Madjer, l’EN était sur le bon chemin, alors que tout le monde est unanime à dire que la sélection est très proche de la dérive». Autrement dit, Zetchi s’attendait à une démission du staff pour éviter le limogeage, mais ce n’est pas le cas. Néanmoins, le président de la fédération ne désespère pas de convaincre le sélectionneur de démissionner de son poste. Décrié par tout le monde et critiqué aussi, Madjer est indésirable et c’est une réalité. Certes, une vérité n’est jamais bonne à dire à chaud, mais Zetchi a vite compris qu’il doit sauver sa tête à tout prix, car Madjer risque de le pousser lui-même vers la porte de sortie. Ainsi, notre source nous a révélé que Kheïreddine Zetchi veut convaincre Madjer de démissionner de son poste, avant la réunion du BF, histoire d’entériner la démission au cours de cette réunion, pour lui éviter les critiques des membres de son exécutif. Pour l’instant, on évoque que le président va convoquer son entraîneur pour une réunion et tenter de le convaincre, sauf s’il ne change pas d’avis, rapporte « lebuteur.com ».

Amical : Portugal 3-0 Algérie, Les Notes

Portugal-Algerie-3-0-match-amical

Malgré son troisième test raté, Madjer refuse de partir! : « Mon objectif, c’est la CAN 2019, qu’on me juge sur les matchs officiels »

Victoire facile et sans forcer pour le Portugal face à une très faible Algérie (3-0), jeudi soir 7 juin 2018 à Lisbonne ( Guedes 17′, 55′, et Bruno Fernandes 37′ ).  De bon augure pour le portugal avant le début de la coupe du monde 2018.

Après les deux defaites face à l’Iran et l’Arabie Saoudite, voila une troisième pour l’Algérie.  Les protégés de Fernando Santos ont remporté leurs match en dominant de pâles Algériens.  Ils n’ont même pas eu à forcer leurs talent tant la faiblesse des Algériens a été criante.  L’addition aurait pu être bien plus salée encore pour les Verts.

  • Salhi ( 5,5/10
  • Ferhat ( 3,5/10 )
  • Mandi ( 2/10
  • Bensebaini ( 2/10 )
  • Benmoussa ( 3,5/10
  • Medjani ( 3/10
  • Bentaleb ( 3/10 )
  • Boukhanchouche ( 4/10
  • Mahrez ( 3,5/10 )
  • Brahimi ( 5,5/10
  • Slimani ( 1,5/10 )
  • Benkhemassa: Il a joué sans complexe, il a apporté un peu de fraîcheur. 
  • Bounedjah: Il n’a rien apporté de plus à son equipe.
  • Soudani: Trop peu de temps pour juger sa prestation.


Madjer : « Trouvez-vous normal qu’on veut virer un entraîneur, après avoir disputé que des matchs amicaux? »

madjer-portugal-algerie

À la veille de la rencontre amicale face à la selection portugaise à Lisbonne, le sélectionneur national, Rabah Madjer, a évoqué à nouveau la question de son avenir:

« Je suis victime d’une machination. Je suis ici depuis sept mois. On a fait de la prospection pendant ce temps là, on a essayé des joueurs. On a travaillé d’arrache pied pour trouver des solutions. J’ai pris la sélection dix jours seulement avant le match du Nigéria et on a failli gagner sans cinq titulaires. On a gagné par la suite face à la RCA, le Rwanda et la Tanzanie. On perd par la suite deux matchs face aux mondialistes à savoir l’Iran et l’Arabie Saoudite. On a perdu par la suite face au Cap Vert et nous avons été malchanceux. On a raté un nombre incalculable d’occasions. C’est vraiment dommage mais ça reste un match amical. »

Puis, il a ajouté

« Je m’adresse aux journalistes portugais, trouvez-vous normal qu’on veut virer un entraîneur, après avoir disputé que des matchs amicaux et le prochain match officiel aura lieu en septembre. Transmettez l’information au monde entier pour que tout le monde sache ce qui se passe. L’objectif, c’est la qualification en coupe d’Afrique des nations. C’est normal pour vous ? Les journalistes algériens le savent bien. Ça ne marche pas bien chez nous le football. »

E.N : LA FAF soutient Madjer ?

Le président de la FAF, Kheireddine Zetchi, et les membres du Bureau Fédéral dénoncent les récentes sorties médiatiques de quelques personnalités, ainsi que la campagne d’acharnement menée contre la personne du sélectionneur national.

Le communiqué de la FAF:

« Des voix non autorisées se sont élevées pour réclamer des changements dans la gestion technique de l’équipe nationale A notamment au lendemain de la défaite en match amical face au Cap-Vert. Le président de la Fédération algérienne de football et son Bureau fédéral et, tout en respectant les avis des uns et des autres, rappelle à l’opinion publique que toutes les décisions engageant l’avenir du football national et de l’équipe nationale sont de la seule et unique souveraineté du Bureau fédéral de la FAF comme stipulé dans l’article 36 des statuts de la Fédération algérienne de football. Aussi, le Président de la FAF et les membres du Bureau Fédéral dénoncent la campagne d’acharnement menée contre la personne du sélectionneur national surtout à la veille d’une rencontre amicale aussi importante contre le Portugal ce jeudi 7 juin à Lisbonne. »

« Entrées précédentes